les anges de l'infini

forum de spiritualité, voyance et médiumnité


    La médiumnité

    Partagez
    avatar
    angelia
    Admin
    Admin

    Messages : 28
    Date d'inscription : 22/11/2009

    La médiumnité

    Message par angelia le Dim 22 Nov - 20:25

    Les esprits s’étant toujours manifestés depuis l’apparition de l’homme sur la planète, nous pouvons en conclure que la médiumnité a toujours existé.

    Cependant elle s’exerçait en grande majorité de façon empirique. Elle n’a trouvé sa cohérence qu’avec le grand organisateur que fut Allan Kardec, auquel ont succédé des hommes remarquables tels : Gabriel Delanne, Léons Denis, Camille Flammarion, Léon Chevreuil, William Crookes, le Dr Gustave Geley...

    Au-delà des pythies de Delphes, de tous les visionnaires de l’histoire, des somnambules de Messmer, l’ère de la médiumnité s’est ouverte avec Allan Kardec (Le Livre des médiums).

    De nos jours, au travers de multiples publicités commerciales, fleurissent les appellations de "médium, voyant, disciple d’Allan Kardec". C’est un outrage à la philosophie spirite, c’est un outrage à Allan Kardec. C’est ce dont il ne voulait pas.

    En son temps, il a refusé de publier un manuel pratique contenant en peu de mots l’indication des procédés à suivre pour entrer en communication avec les esprits.

    Pourquoi ? Parce qu’il pensait qu’un tel ouvrage serait plus nuisible qu’utile. La pratique du spiritisme est entourée de beaucoup de difficultés, elle n’est pas exempte d’inconvénients que seule une étude sérieuse et complète puisse prévenir.

    D’autre part, le spiritisme relève d’une philosophie, la médiumnité doit par conscéquent relever d’une morale, d’une éthique, d’une conduite.

    Allan Kardec avait compris tout cela, c’est la raison pour laquelle, selon lui, les médiumnités ne se développeront pas sans le développement conjoint du spiritisme.

    Est-ce à dire qu’il n’existe pas de médiums en dehors de la pratique spirite ? Certainement non. Les esprits se manifestent là où ils le peuvent, même si les conditions sont imparfaites. Mais selon leur évolution, selon leur morale et au regard de leur liberté, j’affirme qu’ils ne se manifestent pas à la demande du "client", et qu’ils ne répondent pas à la compromission de la spéculation ou du mensonge.

    Certaines éditions mercantiles font paraître, aujourd’hui, "Comment devenir médium en 10 leçons". Certaines sociétés commerciales vendent des coffrets de jeux "occultes" avec oui-ja et mode d’emploi. Cette irresponsabilité entraîne des conscéquences, des désordres psychologiques, dont il ne faut pas rejeter la faute sur le spiritisme.

    Si certains s’en amusent à leur dépens, d’autres le prennent au sérieux, l’étudient et le pratiquent en formule associative. C’est donc sous cet angle qu’il faut réfléchir aux réponses obtenues par le monde invisible.

    Qu’est ce que la médiumnité ? (A. Kardec)

    Vos manifestations dans le monde corporel sont-elles aisées ?
    L’esprit se manifeste comme il peut, et il est vrai que le phénomène médiuminique lui permet de se manifester sous multiples formes. Il faudrait être naïf pour penser un seul instant que la chose est aisée.
    Pour cela, il faut accomplir un grand effort car, vous le savez, nos natures ne sont plus physiques. Pour cela, il nous faut aussi utiliser votre propre énergie, je veux dire vos fluides additionnés les uns aux autres.

    Est-ce que la médiumnité correspond à une texture périspritale ?
    La médiumnité correspond d’abord à un choix, choix établi par un esprit dans l’au-delà avant son retour sur la Terre. Ce choix s’opère en accord avec le guide protecteur ainsi qu’avec d’autres esprits.

    Tous les médiums de la Terre ont-ils choisi cette fonction ?
    Certainement non. Si dans l’histoire spirite, des médiums ont présenté très tôt des avantages certains dans le développement extrêmement rapide de leur fonction médiuminique, il faut alors savoir que ces médiums avaient déjà, depuis l’au-delà, commencé à préparer leur futur mission, leur future fonction. De ces médiums, nous dirons qu’ils ont établi le choix de leur médiumnité avant de revenir sur Terre, mais tel n’est pas le cas pour tous les médiums.

    La médiumnité, dans ces cas doit-elle répondre à un développement ?
    La médiumnité doit répondre aux lois du progrès, aux lois du temps qui passe, aux lois de la patience et du travail. Le développement médiuminique, dans ce cas, sera alors bien évidemment plus lent, plus long et difficile.

    Dans quelle mesure l’inconscient du futur médium peut-il influencer son développement médiuminique ?
    L’inconscient peut se manifester sous multiples formes. Il faut donc souligner l’importance de cette manifestation dans l’élaboration du phénomène médiuminique.
    Le médium doit se délivrer d’un ensemble d’angoisse, d’un ensemble de freins d’ordre psychoaffectif, avant de recevoir convenablement la pensée de l’esprit.
    Il faut donc que le médium puisse exprimer en toute liberté ce qu’il ressent. Les messages qu’il produit dans les débuts de son développement ne doivent pas donner lieu à des analyses faisant l’objet d’un doute, mais d’avantage à l’encouragement de ladite médiumnité. Il faut que l’inconscient puisse se délivrer de l’ensemble de sa charge psychoaffective pour laisser place à la présence de l’esprit désincarné. Suivant l’état du sujet, cela sera plus ou moins long, et pourra varier de une à quatre années.

    Lorsque les esprits utilisent un médium, peuvent ils utiliser toutes les formes de médiumnités ou sont-ils plus sensibles à une forme qu’une autre ?
    Suivant les identités, les esprits apprécient diversement la façon de se manifester au monde physique. La pénétration du champs vibratoire de la Terre est une difficulté pour les désincarnés, ils utilisent à cet effet leur enveloppe périspritale, afin de se manifester par l’intermédiaire d’un médium.
    Le périsprit est composé d’un ensemble de cellules mémoires qui dégagent une sensibilité particulière. Il faut que cette sensibilité puisse s’accorder avec le périsprit de l’intermédiaire humain, c’est à dire le médium.
    Il semble que le oui-ja soit le moyen le plus facile pour l’esprit qui se manifeste une première fois, que l’écriture est employée pour des raisons pratiques, et que l’ incorporation nécessite de la part du médium une affinité essentielle avec l’esprit.

    Cette affinité n’existe pourtant pas lorsque se manifestent des esprits très inférieurs ?
    Dans tous les cas de manifestations d’esprits inférieurs, il y a au niveau d’un groupe spirite structuré, par exemple, protection des esprits supérieurs de l’au-delà. Dans tous les cas de manifestations d’esprits inférieurs accueillis sans structure, il y a danger de mort pour le médium.

    Le médium peut-il n’être en communication qu’avec un seul esprit ?
    Par définition, le médium est le réceptacle des esprits. Par conséquent, il n’est aucun médium digne de ce nom qui puisse recevoir une seule entité.

    Dans quels cas un médium peut-il recevoir deux enitités, deux messages simultanément ?
    Cela ne se peut que de deux façons, en clairaudience et en écriture automatique (EA). Cela se peut en EA pour une nature humaine ambidextre. Cela se peut dans les dictées musicales reçues en Angleterre par Rosemary Brown.
    En effet, il est arrivé à Rosemary de recevoir une mélodie de Liszt, et un accompagnement de Beethoven, écrivant de la main droite les notes de la mélodie de Frantz Liszt, et de la main gauche celles de l’accompagnement de Beethoven.
    Cela se peut aussi en clairaudience, deux esprits se manifestent au même médium, l’un par l’oreille gauche, l’autre par l’oreille droite, l’un par l’encéphale gauche, l’autre par l’encéphale droit.

    Quel est le processus employé lors des sommeils magnétiques pour nous transmettre le message ?
    Sommeil magnétique : sommeil provoqué par induction magnétique auprès d’un médium qui, alors extériorisé de son corps charnel, va transmettre au niveau de la parole ce qu’il voit, perçoit, entend.
    C’est le processus de la pensée, de l’esprit. C’est le processus télépathique. Lorsque le médium nous voit dans l’au-delà, lorsqu’il nous regarde, nous avons pour lui, volontairement une apparence humaine. Cette apparence est établie à toute fin de le rassurer, de manière à ce qu’il ne s’égare pas dans les propos que nous désirons vous transmettre. Nous utilisons, par conséquent, la télépathie directement vers lui, transmise ensuite à son corps physique qui le restitue par la parole.

    La médiumnité ou d’autres facultés peuvent-elles être mises à dispositions du mal ?
    On peut, au service du mal, mettre en action les vertus de la psychokinèse, de la télépathie, de la clairvoyance ou de la médiumnité ; toutes les forces psychiques appartenant à l’esprit de l’homme peuvent par conscéquent être utilisées dans un sens profondément mauvais sur le plan moral.

    Pouvez-vous définir clairvoyance ?
    La clairvoyance est un état particulier de l’homme, qui lui permet de percevoir un ensemble d’impressions de nature psychique, inhérentes au sujet incarné ou désincarné. Sujet qui émet grâce à sa raison vitale, une formule ondulatoire reçue sur le plan spirituel par celui qui opère à cette même clairvoyance.

    Comment se traduit physiquement cette clairvoyance ?
    La clairvoyance est un état particulier, qui se traduit par le commencement d’une sortie astrale qui n’est pas complète. A l’instant même où la clairvoyance se déroule, le sujet clairvoyant est quelque peu en dehors de son corps physique, mais en demeure fort près.

    A quoi sert le support (cartes, photos) ?
    La clairvoyance peut être directe sans support, mais le plus souvent, le support permet le recueillement, la concentration, qui entraînent alors l’état de clairvoyance.

    Qu’est ce que la clairvoyance médiumnique ?
    La clairvoyance médiumnique, quant à elle, implique logiquement, simplement et par définition, la présence d’un être désincarné, d’un sujet décédé.

    La clairvoyance est-elle un état constant, permanent ?
    Dans la mesure où l’atat réel de clairvoyance entraine une sortie astrale, périspritale, la clairvoyance ne sera jamais un état permanent. Aucun humain ne pourrait supporter une sortie astrale de nature périspritale trop longtemps.
    Si certains affirment un état permanent de clairvoyance leur permettant d’ouvrir commerce, l’affirmation est un mensonge servant la démarche lucrative de ces pseudos voyants.

    Que pensez-vous de la transcommunication ?
    Imprimer la force de sa pensée sur la bande magnétique, véhiculer la force de sa pensée désincarnée sur une onde hertzienne, qui va elle-même se transformer en image reçue à l’intérieur du tube cathodique, voilà une démarche très difficile pour les désincarnés.
    Il ne s’agit donc pas de recevoir messages discours ou propos. Il s’agit de manifestations ponctuelles. Il s’agit de manifestations qui doivent répondre à un appel, à une évocation, à un recueillement. Dans beaucoup de cas, la réponse désirée par ceux qui engagent cette expérience ne parvient pas à se concrétiser. Cependant la nature de ces communications reste possible.

    Où en sont les travaux sur la transcommunication ?
    L’esprit peut se manifester par ce moyen car l’esprit est la liberté. Tous ces esprits libres de leurs faits et gestes agissent là ou aileurs, comme ils l’entendent.
    Mais l’esprit ne cherche pas à manifester, par je ne sais quelle gloriole, sa vérité existencielle par l’intermédiaire de réalités physiques télévisées, qui pourraient répondre à certaines attentes rationnalistes.
    Ce qui est à retenir est la manifestation essentielle de notre survivance à l’ensemble ; que cette manifestation soit télévisée, téléphonée, ectoplasmique ou spirite, il s’agit bien de nous entendre et de nous réunir.

      La date/heure actuelle est Dim 18 Nov - 21:42